Plaidoyer contre le ballon tampon à tout prix !!

Il faut tout d’abord savoir que plus de 90% de nos installations en construction neuve sont équipées de ballons tampons. Le ballon tampon permet d’absorber le différentiel positif entre production et consommation instantanée d’énergie, de lisser les températures et de réguler finement une installation de chauffage.

Par contre, je dois casser ici un mythe, celui du ballon tampon à tout prix dans les habitations mal isolées!

Croire qu’un ballon tampon de 1000 litres à 70°C donne une autonomie d’une journée à une installation de chauffage classique est une hérésie. C’est peut être vrai pour une nouvelle construction bien isolée mais certainement pas dans une maison mal isolée équipée de radiateurs haute température.

Voyons cela de plus près. Dans ce cas en effet, le tampon ne sera exploitable que jusqu’à 45-50°C, sinon les radiateurs sont tièdes. Ils consomment l’énergie mais ne rendent pas la chaleur. Ces 25°C disponibles sur un volume de 1000 litres, cela représente 25000 kcal soit 29kWh soit un peu moins de 3 litres de mazout. Le ballon tampon donnera donc très logiquement l’autonomie que votre chaudière mazout donnera avec 3 litres de mazout ; ni plus ni moins ! Cela ne permettra certainement pas de maintenir en hiver une habitation mal isolée à 18°C la nuit et d’assurer une relance à 20°C le matin !

Partant de ce constat, on peut se dire qu’elle est chère payée cette relance ! C’est pourquoi, nous conseillons dans ce genre d’habitation de travailler en direct sur les radiateurs. Si je fais un feu, c’est qu’il fait froid et que je dois chauffer la maison. Je laisse quelques radiateurs ouverts à fond et c’est l’inertie du bâtiment qui stocke !

Share